Accueil

Energie

Habitat_Architecture

Agriculture_Nourriture

Territoire Urbanisme

Transports


Retour Energie

 

Economies d'énergie

Cogénération

 

Chaleur

Electricité

 

Solaire thermique

Solaire photovoltaïque

Solaire thermodynamique

 

Biomasse

Eolien

Hydraulique

Mer océan

 

Charbon

Pétrole

Gaz

Nucléaire

 

Agrocarburants

Hydrogène

 

 

Energies fossiles-fissile

Energies renouvelables

Energie, électricité et nucléaire

Energie primaire, énergie finale et électricité nucléaire

La part du nucléaire ne cesse de diminuer dans la production d'électricité, comme dans celle d'énergie primaire et dans l'énergie finale. L'électricité nucléaire ne représente que 15,7 % de l'électricité produite dans le monde en 2004, soit 1,7 % de l'énergie finale utilisée et 2,5 % de l'énergie primaire.

En France, la part du nucléaire est de 76,8 % (2007) dans la production d'électricité. L'électricité nucléaire représente 17,7 % de la consommation finale d'énergie, puisque la part de l'électricité est de 23,0 % de l'énergie finale consommée.

Le rendement de l'ensemble des centrales nucléaires installée en France est de 33,0% pour le rendement brut (à la sortie des générateurs) et de 31,4 % pour le rendement net (à la sortie de la centrale électrique), la différence étant consommée par les équipements auxiliaires de la centrale.

Ce rendement est un peu plus élevé pour les centrales au charbon et au pétrole, beaucoup plus élevé pour les centrales au gaz.


Energie dans le monde en millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep)
M tep 2000 2002 2004 2015 2030
Energie primaire 9 179   10 345   11 204   14 071   17 095  
Energie finale 6 032   7 075   7 639   9 562   11 664  
Energie finale électrique 1 088   1 139   1 236   1 765   2 416  
Source : International Energy Agency - World Energy Outlook


Taux de l'électricité dans l'énergie primaire et dans l'énergie finale (monde)
pourcentage 2000 2002 2004 2015 2030
dans l'énergie primaire 11,85 % 11,01 % 11,03 % 12,54 % 14,13 %
dans l'énergie finale 18,04 % 16,10 % 16,18 % 18,46 % 20,71 %


Sources de production d'électricité dans le monde en térawatts-heures (TWh)
TWh 2000 2002 2004 2015 2030
    Charbon 5 989   6 241   6 917   10 609   14 703  
    Pétrole 1 241   1 181   1 161   1 195   940  
    Gaz 2 676   3 070   3 412   5 236   7 790  
    Nucléaire 2 586   2 654   2 740   3 108   3 304  
    Hydraulique 2 650   2 610   2 809   3 682   4 749  
    Autres 249   318   369   986   2 264  
Total 15 391   16 074   17 408   24 816   33 750  
Source : International Energy Agency - World Energy Outlook


Part de l'électricité nucléaire dans l'électricité et dans l'énergie (monde)
pourcentage 20002002 2004 2015 2030
dans l'électricité 16,80 %   16,51 %   15,74 %   12,52 %   9,79 %  
dans l'énergie primaire 1,99 %   1,82 %   1,74 %   1,57 %   1,38 %  
dans l'énergie finale 3,03 %   2,66 %   2,55 %   2,31 %   2,03 %  


Certaines publications indiquent une part de 6% de nucléaire dans l'énergie primaire, mais il s'agit de l'énergie nucléaire dont un tiers seulement (33%) est transformé en électricité nucléaire. Les deux tiers de l'énergie produite par les réacteurs nucléaires est perdue en chaleur, ce qui pose de sérieux problèmes de pollution thermique des fleuves.

Le rendement des centrales thermiques à flamme (charbon, pétrole, gaz) est meilleur et entraîne moins de pertes de conversion d'énergie. La chaleur peut aussi plus facilement être utilisée pour des usages industriels ou de chauffage urbain. Cela est impossible avec les centrales nucléaires qui, pour des raisons de sécurité, doivent être éloignées des centres urbains ou d'activité.


En France, les statistiques énergétiques manquent de précision sur de nombreux points. Par exemple, les productions primaires sont données en valeurs réelle brutes, mais les consommations le sont en valeurs brutes ou en valeurs nettes et en valeurs réelles ou corrigées du climat, sans qu'il existe de tableaux homogènes par source d'énergie.

L'électricité nucléaire est abusivement désignée de "primaire" au même titre que l'électricité d'origine hydraulique, éolienne et photovoltaïque, alors que c'est l'énergie nucléaire qui est primaire. En réalité, l'électricité provenant du nucléaire est une énergie secondaire, résultant d'une transformation, comme l'est l'électricité provenant du charbon, du pétrole et du gaz.


Production d'énergie primaire en France en millions de tonnes équivalent pétrole
Mtep 1980 1990 2000 2006 2007
Charbon 13,1   7,7   2,3   0,2   0,2  
Pétrole 2,4   3,5   1,7   1,3   1,1  
Gaz naturel 6,3   2,5   1,5   1,1   0,9  
Nucléaire 16,0   81,7   108,2   117,3   114,6  
Hydraulique, éolien, photovoltaïque 6,1   5,0   6,2   5,5   5,9  
Renouvelable thermique et déchets 8,7   11,4   12,5   13,3   13,7  
Total 52,5   111,8   132,5   138,6   136,3  
Source : DGEMP - Bilan énergétique de la France en 2007



Production et consommation d'électricité en France en térawatts-heures
TWh 2005 2006 2007 % 2007
  Nucléaire 430,0   428,7   418,6   76,8 %  
  Thermique classique 58,9   54,0   55,0   10,1 %  
  Hydraulique 56,0   60,9   63,2   11,6 %  
  Autres renouvelables 4,3   5,5   7,9   1,5 %  
  Production totale nette 549,2   549,1   544,7   100,0 %  
         
  Consommation intérieure 482,4   478,4   480,3   100,0 %  
  Pertes en ligne 32,4   32,0   32,1   6,7 %  
  Consommation finale 450,0   446,4   448,2   93,3 %  
Source : RTE - L'énergie électrique en France (2005 à 2007)

Dans la production d'électricité, l'énergie thermique classique, aussi appelée énergie thermique à flamme, est celle qui utilise du charbon, du pétrole ou du gaz. Les autres renouvelables sont l'éolien, le solaire photovoltaïque, le biogaz ...

On note une importante progression des énergies renouvelables, dont la production d'électricité a presque doublé en deux ans.

La différence entre la production totale nette et la consommation intérieure (64,4 TWh en 2007) provient de l'énergie soutirée pour le pompage (7,7 TWh) et du solde des échanges avec l'étranger (56,7 TWh, différence entre les exportations et les importations).

Le nucléaire entre pour 76,8 % de la production d'électricité en 2007. Les pertes en ligne, sur les réseaux de transport (haute tension) et de distribution, sont égales à 6,7 % de la consommation intérieure.



Energie nucléaire et électricité en France ( un Mtep = 11,63 TWh = 41.868 TJ )
un Mtep = 11,63 TWh 1980 1990 2000 2006 2007
Energie nucléaire primaire en Mtep 16,0   81,7   108,2   117,3   114,6  
Energie nucléaire primaire en TWh 186,1   950,2   1 258,4   1 364,2   1 332,8  
Electricité produite brute en TWh 61,3   313,7   415,2   450,2   439,7  
Consommation interne en TWh - - 20,2   21,5   21,1  
Electricité produite nette en TWh - - 395,0   428,7   418,6  
Rendement brut en % 32,9   33,0   33,0   33,0   33,0  
Rendement net en % - - 31,4   31,4   31,4  
Sources : DGEMP - Bilan énergétique de la France en 2007
et RTE - L'énergie électrique en France (2000, 2006, 2007)



Notes :
DGEMP ; Direction Générale de l'Energie et des Matières Premières
RTE : Réseau de Transport de l'Electicité (en France)
Mtep : million de tonnes d'équivalent pétrole - un Mtep = 11.630 GWh
Un TWh (térawatts-heures) = un milliard de kWh (kilowatts-heures) = mille GWh (gigawatts-heures)




Site : http://futura24.site.voila.fr/index2.htm